Covid-19 : “Les entreprises auront à nouveau besoin de main-d’œuvre dès la reprise de l’activité”

Grand pourvoyeur d’emplois, notamment dans l’apprentissage, le secteur du BTP subit de plein fouet la crise sanitaire qui frappe la France notamment avec l’arrêt et le report des chantiers. Franck Le Nuellec et Jacques-Olivier Hénon du CCCA-BTP ont évoqué, pour Rebondir, la situation actuelle de l’apprentissage.

Est-ce que la sortie de crise va nécessiter un plus grand nombre d’apprentis ?

Dans sa note de conjoncture du 26 mars, l’Insee précise que les premières semaines de confinement ont déjà eu un impact économique conséquent sur l’activité de l’ensemble des secteurs, dont celui de la construction. Les difficultés que le secteur rencontre sont directement liées à la crise sanitaire du Covid-19 et non à un manque de la demande ou à une crise financière comme en 2008. De fait, même s’il y aura probablement des conséquences sur les carnets de commandes, il s’agit, à ce stade, essentiellement d’un report des chantiers prévus. Dans cette perspective, les entreprises de la construction auront à nouveau besoin de main-d’œuvre dès la reprise de l’activité pour absorber les retards qui auront pu être pris sur des chantiers.

En 2019, l’apprentissage dans le BTP concentre à lui seul plus de 16 % de l’ensemble des apprentis, tous secteurs confondus. Au regard de son poids et de la baisse du nombre d’apprentis jusqu’en 2017, le secteur du BTP sera de fait plus tendu que les autres, car les entreprises sont toujours en recherche de jeunes à recruter et à former par l’apprentissage. D’ailleurs, chaque année, plusieurs centaines d’entreprises ne parviennent pas à recruter de jeunes. Il y a fort à parier que ce phénomène se reproduira à la rentrée prochaine, car les entreprises vont souhaiter recruter plus encore, afin de répondre à leur carnet de commandes dès la sortie de la crise sanitaire.

Comment vous préparez-vous à recruter ces nouveaux candidats ?

Dans ce contexte exceptionnel de crise sanitaire, le CCCA-BTP ( outil des branches du bâtiment et des travaux publics) doit accompagner les organismes de formation aux métiers du BTP dans le maintien et le développement de leur attractivité et visibilité. Il doit aussi répondre aux besoins des entreprises en compétences. À ce titre et dans le cadre de la perspective de la rentrée 2020, le CCCA-BTP lance l’opération ‘Boost apprentissage BTP’. Cette action vise à accompagner tous les organismes de formation aux métiers du BTP. Cela via une campagne de marketing digital à destination des jeunes et des entreprises. Dans l’espoir de susciter de nouvelles vocations et favoriser le recrutement d’apprentis par les entreprises.

Est-il possible d’assurer les formations en ces temps de crise sanitaire ?

Dans le cadre des mesures de prévention liées à lutte contre la propagation du Covid-19, le CCCA-BTP propose à l’ensemble des organismes de formation aux métiers du bâtiment et des travaux publics un dispositif exceptionnel d’accompagnement et de conseil pour la mise en place de modalités de formation à distance. Des ressources pédagogiques (capsules de formation utilisables sur tous les supports de plates-formes LMS -Learning Management System-, tutoriels, sites Internet de référence, etc) en enseignement général et professionnel ainsi qu’en matière de santé et sécurité au travail, avec l’indication du niveau de formation des apprentis auxquelles elles s’adressent sont mises à disposition. C’est aussi l’occasion d’exploiter les ressources du site Passerelle(s), le site de culture générale autour des métiers du bâtiment et des travaux publics, que le CCCA-BTP a développé en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France.

Tout est donc une question de mise en pratique ?

Un dispositif d’accompagnement méthodologique est en effet proposé, pour accompagner au mieux les organismes de formation dans la gestion de la crise et permettre aux équipes pédagogiques de mettre en place des solutions opérationnelles de formation à distance. C’est pourquoi le CCCA-BTP propose un accompagnement pédagogique à l’attention des équipes, plus particulièrement aux managers pédagogiques, avec deux thèmes prioritaires. Un, mobiliser son équipe autour de projets de formation à distance (les solutions à mettre en œuvre sont également collectives) et deux, modulariser ses formations pour individualiser les parcours. Le CCCA-BTP a créé des solutions et outils numériques pour assurer la formation à distance. Ces solutions et ces outils sont déjà disponibles dans les CFA du BTP à gouvernance paritaire. Nous les proposons aujourd’hui à l’ensemble des organismes de formation aux métiers du BTP. Bien entendu, cela nécessite certains prérequis techniques et un peu de temps pour leur déploiement. Mais nous pouvons accompagner ce déploiement. Il s’agit notamment de l’application interactive Net Parcours Alternance BTP (NPA BTP) et de la plate-forme de formation à distance Aptyce.

Comment en sortie de crise, faire pour que les apprentis ne soient pas réduits à être de la main-d’œuvre corvéable ?

La vision de l’apprenti ‘main-d’œuvre exploitable’ ne correspond en rien aux réalités du terrain. Les professionnels du bâtiment et des travaux publics ont toujours investi dans la formation des jeunes à leurs métiers par la voie de l’apprentissage. Par ailleurs, cette vision de l’apprentissage n’est pas non plus en adéquation avec la réalité économique qui s’annonce. Le déconfinement va nécessiter la remise en marche rapide de nombreux secteurs économiques, au premier rang desquels celui de la construction. Cela ne se fera pas sans mobiliser des compétences certaines, dont disposent les apprentis en cours de formation. Ce sont avant tout des chantiers et produits qualitatifs qui sont attendus. C’est enfin à toutes les ressources mobilisables en compétences que les secteurs professionnels vont avoir recours. Et les apprentis du BTP sont en première ligne.

Par Nicolas MONIER Credit Rebondir.fr